En ce moment

Titre

Artiste

Background

BETTYE LAVETTE

Écrit par sur 13 juillet 2022

Bettye LaVette (née Betty Jo Haskins , le 29 janvier 1946) est une auteure-compositrice-interprète soul américaine qui a enregistré son premier disque à seize ans, mais n’a atteint qu’une renommée intermittente jusqu’en 2005, lorsque son album I’ve Got My Own Hell to Raise a été largement acclamé par la critique et a été nommé sur les listes « Best of 2005 » de nombreux critiques. Son prochain album, The Scene of the Crime , a fait ses débuts au numéro un du palmarès des meilleurs albums de blues de Billboard et a été nominé pour le meilleur album de blues contemporain aux Grammy Awards 2008.

Le style musical éclectique de LaVette combine des éléments de soul , de blues , de rock and roll , de funk , de gospel et de country . En 2020, elle a été intronisée au Blues Hall of Fame .

 

Vie et carrière

LaVette est née à Muskegon, Michigan , et a grandi à Detroit . Contrairement à beaucoup de ses contemporains, elle n’a pas commencé à chanter dans l’église, mais dans le salon de ses parents, en chantant du R&B et de la musique country et occidentale . Elle a été signée par Johnnie Mae Matthews , un producteur de disques local. En 1962, âgée de seize ans, elle enregistre un single, « My Man — He’s a Lovin’ Man », avec Matthews : le disque est crédité à Betty LaVett, le patronyme étant « emprunté » à Sherma Lavette Anderson, l’amie de la chanteuse. qui l’avait présentée à Matthews. Reprise par Atlantic Records , LaVette’frappé au cours de l’automne et de l’hiver 1963–64 – atteignant finalement le R&B Top Ten – résultant en une tournée de LaVette avec des hitmakers R&B d’Atlantic Records tels que Clyde McPhatter , Ben E. King , Barbara Lynn et l’étoile montante Otis Redding .

Après deux sorties de single négligées respectivement en 1963 et 1964, LaVette revient en 1965 dans les charts R&B avec  » Let Me Down Easy  » sur Calla Records , sa première sortie à attribuer à Betty LaVette : l’orthographe du Le prénom de la chanteuse, Bettye, daterait de son concert de 1977 avec Bubbling Brown Sugar . Bien qu’il ne s’agisse que d’un succès périphérique avec un sommet du classement R&B au n ° 48, « Let Me Down Easy » a donné à LaVette suffisamment de cachet pour faire une brève tournée avec The James Brown Revue. Après avoir enregistré plusieurs singles pour des labels locaux de Detroit, LaVette a signé avec le label Silver Fox en 1969. Elle a enregistré une poignée de morceaux, dont deux succès du Top 40 R&B : « He Made A Woman Out Of Me » et « Do Your Duty ». Les musiciens du studio de Memphis sur ces enregistrements sont depuis devenus connus sous le nom de The Dixie Flyers. En 1972, elle signe à nouveau avec Atlantic / Atco . Elle a été envoyée au Muscle Shoals Sound Studio en Alabama pour enregistrer ce qui devait être son premier album. Intitulé Child of the Seventies , il a été produit par Brad Shapiro et présentait la Muscle Shoals Rhythm Section , maintenant connue sous le nom de The Swampers, mais Atco a choisi de ne pas publier l’album.

Le milieu des années 1970 a vu un bref passage et deux 45 tours avec Epic, et en 1978, LaVette a sorti le succès disco sur West End Records « Doin ‘The Best That I Can ». En 1982, elle est signée par le label de sa ville natale, Motown , et envoyée à Nashville pour enregistrer. Le LP qui en résulte (son premier album réellement publié), intitulé Tell Me A Lie , a été produit par Steve Buckingham. Le premier single, « Right In The Middle (Of Falling In Love) », a atteint le R&B Top 40. Elle a brièvement abandonné l’enregistrement pour une course de six ans dans le succès de Broadway Bubbling Brown Sugar , apparaissant aux côtés de Honi Coles et Cab Calloway .

Après que LaVette ait joué ses enregistrements mono personnels de Child of the Seventies pour Gilles Petard, un collectionneur français de musique soul, il a cherché les enregistrements maîtres à Atlantic, dont le personnel avait auparavant pensé qu’ils avaient été perdus dans un incendie il y a quelques années. En 1999, il a finalement découvert les maîtres, puis a autorisé l’album d’Atlantic et l’a sorti en 2000 sous le nom de Souvenirs sur son label Art and Soul. Au même moment, Let Me Down Easy – Live in Concert est publié par le label hollandais munichois. Les deux albums ont suscité un regain d’intérêt pour LaVette et en 2003, A Woman Like Me (produit par Dennis Walker) est sorti. Le CD a remporté le WC Handy Award 2004pour « Album de blues de retour de l’année ». Dans une interview, LaVette a identifié A Woman Like Me comme le premier album de la deuxième phase de sa carrière et a déclaré que son autobiographie de 2012 portait le nom de l’album.

Après avoir été signée par The Rosebud Agency pour les réservations en direct, le président de Rosebud, Mike Kappus , l’a portée à l’attention du président de l’ ANTI Andy Kaulkin . En voyant LaVette jouer, Kaulkin l’a signée pour un contrat de trois disques. Pour le premier projet, il la jumelle avec Joe Henry , et lui propose un album de chansons entièrement écrites par des femmes. Le CD qui en a résulté, I’ve Got My Own Hell to Raise , figurait sur les listes « Best of 2005″ de nombreux critiques. Le titre est tiré des paroles du hit  » Sleep to Dream  » de Fiona Apple en 1996 , qui est repris sur l’album. (D’autres auteurs-compositeurs notables sur l’album étaient Aimee Mann , Sinéad O’Connor, Lucinda Williams , Joan Armatrading et Dolly Parton .) L’album est sorti par ANTI- et produit par Joe Henry.

 

LaVette se produisant à Louvain, Belgique, en 2006

 
En 2006, capitalisant sur le succès de I’ve Got My Own Hell To Raise et les critiques de ses concerts, Child of the Seventies est réédité par Rhino Handmade avec des morceaux inédits. L’album a été acclamé par la critique. Varèse Sarabande a ensuite publié Take Another Little Piece of My Heart , un CD contenant toutes les chansons qu’elle a gravées pour Silver Fox et SSS International en 1969 et 1970. Le CD comprenait trois titres inédits, ainsi que deux duos avec Hank Ballard .

En 2006, LaVette a reçu un « Pioneer Award » de la Rhythm and Blues Foundation .

Son album de 2007, The Scene of the Crime , a été principalement enregistré aux studios FAME à Muscle Shoals , en Alabama, avec les rockers alternatifs Drive-By Truckers . The Scene of the Crime a été nominé pour un Grammy Award du « Meilleur album de blues contemporain » et a atterri sur de nombreuses listes « Best of 2007 ». LaVette a parlé de ses expériences à Muscle Shoals Sound et FAME dans une interview menée par Edd Hurt en septembre 2007. Le leader de Drive-By Truckers, Patterson Hood , a produit l’album avec LaVette. L’album comprend également une chanson co-écrite par LaVette et Patterson Hood.

En 2008, elle a reçu un Blues Music Award pour la « Meilleure chanteuse de blues contemporaine ». Toujours en 2008, Reel Music a réédité sur CD son LP Motown, Tell Me A Lie . L’album contenait la conception de couverture originale qui n’a pas été utilisée lors de la sortie du LP.

 

LaVette, en direct au Massey Hall à Toronto

 
En décembre 2008 au Kennedy Center Honors , LaVette a chanté sa version de  » Love, Reign o’er Me  » de 1973 en hommage à Roger Daltrey et Pete Townshend de The Who , qui figuraient parmi les lauréats de l’année. La performance a été largement considérée comme l’un des points forts de l’événement.

Le 18 janvier 2009, lors de We Are One: The Obama Inaugural Celebration au Lincoln Memorial, elle a interprété un duo de la chanson de 1964 de Sam Cooke  » A Change Is Gonna Come  » avec Jon Bon Jovi . En avril 2009, elle a partagé la scène avec Sir Paul McCartney et Ringo Starr au Radio City Music Hall pour le concert-bénéfice « Change Begins Within » de la Fondation David Lynch promouvant l’enseignement de la méditation transcendantale aux enfants des écoles du centre-ville. En 2009 , Sundazed a sorti sur CD l’album Do Your Duty, qui se composait de ses onze morceaux solo coupés pour Silver Fox et SSS International. En juin 2009, un EP de six chansons, Change Is Gonna Come Sessions , est sorti en téléchargement uniquement.

En 2010, LaVette a publié Interpretations: The British Rock Songbook , qui comprenait des arrangements uniques et des performances de chansons classiques d’artistes tels que The Beatles , The Rolling Stones , The Animals et Pink Floyd . Inclus est la version complète non éditée de sa performance Kennedy Center Honors de « Love, Reign O’er Me » de The Who. Le CD a été acclamé par la critique et nominé pour un Grammy Award du meilleur album de blues contemporain. Elle est apparue sur la scène Mountain de la radio publique nationale , World Cafe , All Things Considered et Wait Wait… Don’t Tell Me!. Elle est apparue dans une série de Mississippi Public Broadcasting, Blues Divas , et est dans un film du même nom, tous deux produits par Robert Mugge. Elle est également apparue dans Late Night avec David Letterman , Conan , The Late Late Show avec Craig Ferguson , The Tonight Show avec Jay Leno , Austin City Limits , The Today Show , Good Morning America et Live from the Artists Den . LaVette a également rejoint le jury annuel des 9e , 10e  et 11e Independent Music Awards pour aider les carrières des musiciens indépendants.

LaVette a contribué à une reprise de « Most of the Time » pour l’album Chimes of Freedom: The Songs of Bob Dylan Honoring 50 Years of Amnesty International . Le 31 décembre 2012, elle est apparue au Royaume-Uni dans l’ émission Jools Holland Annual Hootenanny de BBC Two . En 2013 et 2014, LaVette a été nominée pour un Blues Music Award dans la catégorie « Contemporary Blues Female Artist ».

L’album Worthy de LaVette a été nominé pour un Grammy Award en 2016 pour le meilleur album de blues . 

En 2016, LaVette a remporté un Blues Music Award en tant qu’artiste féminine Soul Blues de l’année. 

Le 6 mars 2017, elle a participé à un concert-bénéfice au Carnegie Hall célébrant la musique d ‘ Aretha Franklin , qu’elle connaît depuis 1962. Lavette a interprété la chanson  » Ain’t No Way « , dont elle a mentionné qu’elle avait été écrite par Caroline Franklin, sa sœur aînée, avec qui Bettye était amie.

En 2017, LaVette est apparu dans le film documentaire primé The American Epic Sessions . Le film présentait une interview entre le réalisateur Bernard MacMahon et LaVette dans laquelle ils discutaient de ses «souvenirs sincères d’avoir été repoussés des premiers blues en tant que« Oncle Tomish »dans les années 60». Suite à l’interview, LaVette a enregistré  » Nobody’s Dirt Business « , une chanson du premier musicien de blues Frank Stokes , directement sur disque sur le premier système d’ enregistrement sonore électrique des années 1920. Une bande originale du film, intitulée Music from The American Epic Sessions, a également présenté une deuxième chanson qu’elle a enregistrée pour le film,  » When I Woke Up This Morning « , que L. Kent Wolgamott dans le Lincoln Journal Star a salué comme « parmi ses points forts ».

En 2018, Bettye LaVette a été intronisée au Michigan Rock and Roll Legends Hall of Fame.

Son album de 2018 Things Have Changed , un album de toutes les chansons de Bob Dylan, a été nominé pour le meilleur album américain et la chanson « Don’t Fall Apart On Me Tonight » a été nominée pour la meilleure performance R&B traditionnelle aux 61e Grammy Awards annuels .

En mai 2020, LaVette a remporté un autre Blues Music Award dans la catégorie « Soul Blues Female Artist of the Year ». La même année, LaVette a été intronisé au Blues Hall of Fame . Le 28 août 2020, elle a sorti un nouvel album studio, Blackbirds , qui est un album de chansons de femmes des années 1950 qui étaient le « pont sur lequel elle est tombée ». Blackbirds a été nominé pour le meilleur album de blues contemporain aux 63e Grammy Awards annuels .

En 2021, Bettye a de nouveau reçu le Blues Music Award de « Soul Blues Female Artist of the Year ».

Le 8 février 2022, la voix de LaVette de  » Let Me Down Easy  » a été échantillonnée comme point central du nouveau single d’ ODESZA ,  » The Last Goodbye « .

 

Vie personnelle

LaVette est mariée à Kevin Kiley,  un marchand de musique enregistrée et d’antiquités qui est aussi chanteur et musicien. Ils vivent à West Orange, New Jersey .

 

Discographie : https://www.discogs.com/fr/artist/62184-Bettye-Lavette

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Continuer la lecture

Article suivant

BIBI FLASH


Miniature
Article précédent

BETTY MIRANDA


Miniature