APPELEZ NOUS OU ENVOYEZ UN SMS AU (+33) 07.56.93.13.33 (non surtaxé)

MYLENE FARMER

MYLENE FARMER
Nom réel
Mylène Gautier
Né(e) le
23 septembre 1961
Genres
Pop

Mylène Farmer, de son vrai nom Mylène Gautier, née le à Pierrefonds au Québec, est une auteure-compositrice-interprète, productrice et actrice francocanadienne.

Révélée en 1984 avec le titre Maman a tort, elle connaît au fil des années un succès considérable dans les pays francophones et en Europe de l’Est. Apparaissant rarement dans les médias et refusant de communiquer sur sa vie privée, elle a construit avec Laurent Boutonnat un univers musical singulier, notamment à travers ses clips ambitieux et ses concerts spectaculaires, ainsi qu’avec ses textes, dans lesquels abondent doubles sens, allitérations et références littéraires ou picturales.

Artiste féminine française ayant vendu le plus de disques depuis les années 1980 (plus de 30 millions), elle est également l’artiste ayant classé le plus de titres à la 1re place du Top 50 (20 chansons n°1) ainsi que dans le Top 10 (57 titres).

En 2013, Mylène Farmer est classée première parmi les chanteurs français aux plus gros revenus annuels, avec 4,7 millions d’euros.

Biographie

Enfance et jeunesse

Son père, Max Gautier (né en mars 1925 à Marseille et décédé le 11 juillet 1986), ingénieur des ponts et chaussées, est muté au Canada pour travailler à la construction du barrage de la Manicouagan.

Il entraîne avec lui sa mère Jeanne, son épouse Marguerite (née en 1928 à Lennon et décédée en juillet 201620, secrétaire administrative avant de devenir mère au foyer) et leurs enfants Brigitte (née le 5 mai 1959) et Jean-Loup (né le 13 avril 1960 et décédé le 27 octobre 1996 dans un accident de voiture)21,22. Mylène, troisième enfant de la famille, naît le 12 septembre 1961 à Pierrefonds dans la région de Montréal. Elle passe ses huit premières années au Québec, dont elle gardera le souvenir des paysages enneigés23.

En 1969, la famille retourne vivre en France et emménage à Chaville en banlieue parisienne, où naît le dernier enfant du couple, Michel (né le 30 décembre 1969).

Adolescente solitaire à l’allure « garçon manqué », la jeune Mylène passe ses vacances dans la Bretagne natale de sa mère, et se rend fréquemment au chevet d’enfants malades hospitalisés, notamment auprès de jeunes patients tétraplégiques de l’Hôpital de Garches – une activité qu’elle poursuit encore aujourd’hui24.

Rêvant de devenir monitrice d’équitation afin de créer un centre hippique pour handicapés, elle passe les examens pour entrer au Cadre noir de Saumur, mais fait une grave chute qui l’empêche de poursuivre sa formation25.

Deux jours seulement après la rentrée en Terminale A4, elle quitte le lycée26 et déménage à Paris. Elle suit alors une formation théâtrale au cours Florent afin de devenir comédienne, et enchaîne plusieurs petits boulots, notamment dans le mannequinat pour des catalogues ou des publicités27.

Débuts et premiers succès (1984–1986)

Mylène Farmer fait ses débuts dans la chanson en 1984, à la suite d’une audition organisée par un jeune auteur-compositeur, Laurent Boutonnat, qui cherche une interprète pour sa chanson Maman a tort. Elle choisit son nom de scène en hommage à Frances Farmer, une actrice américaine des années 1930 au destin tragique. Après avoir essuyé de multiples refus de maisons de disques durant une année28, la chanteuse signe chez RCA et, avec l’aide de son jeune manager Bertrand Le Page, la chanson devient petit à petit l’un des succès de l’été 1984 avec plus de 100 000 exemplaires vendus29.

Après un second 45 tours début 1985, On est tous des imbéciles, qui ne remporte pas le succès escompté, RCA ne renouvelle pas le contrat qui la lie à la chanteuse. Elle signe alors chez Polydor qui publie fin 1985 son troisième single, Plus grandir, dont le succès, bien que supérieur à celui du titre précédent, reste cependant limité30.

Son premier album, Cendres de lune, paraît en 1986, porté par le titre Libertine. C’est à cette occasion que Mylène Farmer adopte les cheveux roux, une couleur qui va la distinguer des autres chanteuses31. Libertine, appuyé par un clip inspiré du film Barry Lyndon dans lequel elle apparaît nue, fait scandale et contribue à l’éclosion de sa popularité : elle entre alors pour la première fois dans le Top 50, Libertine y restera classé six mois.

Consécration (1987–1990)

Début 1987, paraît le 45 tours Tristana, qui connaît également un grand succès et est inclus dans la réédition de son premier album. Dès lors, la chanteuse écrira elle-même les textes de toutes ses chansons. Mylène Farmer devient une figure incontournable du paysage musical français, et chacun de ses clips réussit à créer l’évènement (celui de Tristana sera d’ailleurs nommé aux Victoires de la musique).

À la fin de cette même année, paraît le titre Sans contrefaçon, qui atteint la deuxième place du Top 50 et annonce l’album Ainsi soit je…. Sorti au printemps 1988, cet album rencontre un succès considérable : no 1 des ventes, il devient le premier disque de diamant remis à une chanteuse32 et s’écoule à 1 800 000 exemplaires33 grâce aux extraits Sans contrefaçon, Ainsi soit je…, Sans logique, et surtout Pourvu qu’elles soient douces, qui devient son premier single no 1 (il s’en écoule près de 100 000 exemplaires par semaine)34 et se fait remarquer par son clip de 18 minutes. Mylène Farmer se voit alors récompensée d’une Victoire de la musique en tant qu’« Artiste de l’année », et le Livre Guinness des records lui accorde une pleine page afin de souligner ces résultats exceptionnels34. C’est également cet album qui permet à la chanteuse de connaître un certain succès hors de France, comme en Allemagne, au Benelux ou encore en Russie.

En , Mylène Farmer entame sa première tournée, Tour 89, durant laquelle elle présente un « show à l’américaine » chorégraphié (concept jusque-là peu utilisé par des artistes français), dans un décor rappelant un cimetière, inspiré du monument de Stonehenge35. Après une semaine au Palais des sports et une trentaine de dates en province, elle dévoile un titre inédit, À quoi je sers, et termine sa tournée par deux soirs à guichets fermés à Bercy ; celle-ci sera immortalisée sur l’album En concert, dont la vidéo obtiendra le prix de la Meilleure vidéo musicale européenne en 199036.

L’Autre… (1991–1992)

Début 1991, la chanson Désenchantée amorce le retour de la chanteuse après un an d’absence : ce titre devient alors son plus grand tube en France (chanson la plus diffusée en 1991, plus de 1 300 000 exemplaires vendus)37 mais aussi à l’étranger (no 1 en Belgique, no 3 aux Pays-Bas, no 16 en Autriche…). L’album, intitulé L’Autre…, connaît également un énorme succès : classé no 1 en France durant 20 semaines, il demeure la meilleure vente d’albums de la chanteuse avec plus de deux millions d’exemplaires écoulés. Les singles suivants, Regrets (en duo avec Jean-Louis Murat), Je t’aime mélancolie et Beyond My Control, atteignent également les sommets du Top 50, et Mylène Farmer obtient le titre de « Meilleure artiste française » aux World Music Awards.

C’est à cette époque, en novembre 1991, qu’un drame se produit au sein des locaux de sa maison de disques lorsque Laurent Berger, un fan obsédé par la chanteuse, tue d’un coup de fusil le réceptionniste de Polydor, Jean-François Pigaglio, car celui-ci refusait de lui donner l’adresse de son idole. Le forcené monte dans les étages, s’apprête à faire feu de nouveau, mais son arme s’enraye38. Mylène Farmer prend alors beaucoup de distance vis-à-vis de son personnage public, en se faisant de plus en plus discrète dans les médias39.

À la fin 1992, paraît le titre Que mon cœur lâche, dont le clip est réalisé par Luc Besson, annonçant la compilation de remixes Dance Remixes qui se verra récompensée d’un double disque d’or.

Giorgino (1994)

En 1994, Laurent Boutonnat réalise son second long métrage, Giorgino, dans lequel Mylène Farmer partage l’affiche avec Jeff Dahlgren. Le film, souvent jugé comme un « long clip » par la critique (il dure plus de trois heures), est un échec commercial40, totalisant moins de 70 000 entrées en France pour un budget de douze millions d’euros41. Après en avoir racheté les droits afin d’éviter toute diffusion télévisée et exploitation commerciale, le réalisateur finira par accepter, treize ans après sa sortie, une édition en DVD.

Anamorphosée (1995-1997)

Après une pause médiatique propice à un exil californien, elle revient en 1995 avec Anamorphosée, un album enregistré à Los Angeles et paré de sonorités plus rock et électriques (inspiré notamment par la vague grunge du début des années 1990), pour lequel la chanteuse adopte une image plus lumineuse et féminine42. Le changement de style est risqué, mais des titres comme XXL, L’Instant X, California, Comme j’ai mal et Rêver font de cet album un succès qui dépasse le million de ventes. Salué par la critique, Anamorphosée constitue dans la carrière de Mylène Farmer, selon la formule du Monde43, une « parenthèse stylistique ». Il reçoit la Victoire de la Musique de l’album français le plus exporté de l’année 199644.

Cette même année, Mylène Farmer présente sa seconde tournée, le Tour 1996, un show à l’américaine avec chorégraphies, écrans géants et effets pyrotechniques. Le CD résultant de cette tournée, Live à Bercy, détient depuis sa parution en 1997 le record de vente pour un album Live français45,46.

Innamoramento (1999–2000)

Sorti en 1999, l’album Innamoramento marque un retour aux ambiances musicales de ses premiers albums, dans un style plus sobre et romantique47. Pour la première fois, en plus d’avoir écrit tous les textes comme à son habitude, la chanteuse compose elle-même près de la moitié des musiques. Certifié disque de diamant pour avoir dépassé le million de ventes, l’album remporte plusieurs NRJ Music Awards et M6 Awards, et la plupart des singles extraits (L’Âme-Stram-Gram, Je te rends ton amour, Souviens-toi du jour…, Optimistique-moi, Innamoramento) sont également certifiés Disques d’Argent.

La tournée soutenant cet album, le Mylenium Tour, connaît un large succès et les dates se rajoutent jusqu’à être quasiment doublées pour chaque ville, dont trois dates en Russie dans des salles de 30 000 places48. Cette série de concerts, dont la scène est dominée par une statue d’Isis mesurant plus de neuf mètres de haut, consacre la popularité scénique de la chanteuse auprès du public français49,50 mais aussi international (le spectacle est élu « Meilleur concert du siècle » en Russie)51.

Les Mots (2001–2004)

En sort sa première anthologie, Les Mots, regroupant l’ensemble des singles de sa carrière et trois inédits : Les Mots (en duo avec Seal), C’est une belle journée, qui seront tous deux Disques d’or, et Pardonne-moi. Meilleure vente de l’année 2001 et 2002, Les Mots demeure la compilation la plus vendue pour un artiste français, avec près de deux millions d’exemplaires écoulés52.

C’est lors du tournage du clip C’est une belle journée (composé d’illustrations réalisées par Mylène Farmer elle-même) qu’elle rencontre en 2002 le réalisateur et producteur Benoît Di Sabatino, devenu son compagnon depuis53.

En 2003, paraît son premier ouvrage, Lisa-Loup et le Conteur, un conte philosophique illustré par la chanteuse.

Avant que l’ombre… (2005–2007)

Après avoir reçu la Victoire de la musique de l’« Artiste féminine des vingt dernières années », Mylène Farmer rompt en son silence médiatique avec le single Fuck Them All, prélude à la sortie de Avant que l’ombre…, un album plus acoustique que les précédents. Malgré la crise du disque et une promotion réduite54, l’album se vend à plus de 800 000 exemplaires55,56 et confirme le succès de la chanteuse à l’étranger, tout particulièrement dans les pays de l’Est et en Russie, où L’Amour n’est rien… est le plus gros succès de l’année 200657.

Une série de treize concerts est donnée à Bercy en , réunissant 170 000 spectateurs. L’imposante infrastructure du spectacle étant intransportable (un rideau d’eau, une réplique des portes du baptistère Saint-Jean, un caisson de verre, deux scènes – dont une centrale en forme de croix de Malte – reliées par une passerelle amovible…), celui-ci n’a pu être présenté en province. Une vidéo en est tirée, devenant en quelques mois le DVD musical le plus vendu de France58.

En , Mylène Farmer enregistre Slipping Away (Crier la vie) en duo avec Moby, qui reçoit un disque d’or59 et devient son 4e single no 1. Peu après, elle prête sa voix au film d’animation de Luc Besson, Arthur et les Minimoys, dans lequel elle incarne Princesse Sélénia ; elle assurera également le doublage pour les deux volets suivants, Arthur et la Vengeance de Maltazard (2009) et Arthur et la Guerre des deux mondes (2010).

Point de suture (2008–2010)

Le single Dégénération paraît le , annonçant l’album Point de suture aux sonorités electro. En seulement trois jours, ce titre devient la plus grosse vente de téléchargements hebdomadaires en France60. Fin août, lors de sa sortie dans le commerce, Dégénération enregistre également le meilleur score hebdomadaire de l’année61 et se classe no 1 des ventes, tout comme les quatre singles suivants, Appelle mon numéro, Si j’avais au moins…, C’est dans l’air et Sextonik, permettant ainsi à la chanteuse d’être l’artiste ayant classé le plus de titres à la 1re place du Top 5017.

Dès sa parution le , l’album Point de suture connaît un large succès en France, où il est certifié triple disque de platine (plus de 700 000 ventes)62,63, mais aussi en Belgique (disque de platine)64, en Suisse (disque d’or)65, ainsi qu’en Russie (double disque de platine)66.

Pour la première fois de sa carrière, Mylène Farmer donne deux concerts au Stade de France, les 11 et , devenant ainsi la première chanteuse française à se produire dans un tel lieu. La mise en vente des places pour le 12 septembre provoque une telle affluence qu’elle occasionne un bug sur tous les sites de réservations67. Le spectacle initialement prévu pour une seule date affichant complet en moins de 2 h68, la date du 11 septembre est ajoutée et affiche à son tour complet en 1 h 1569. Entourée de deux écorchés de 20 mètres et de 700 m2 d’écrans géants70, la chanteuse fera construire la plus grande scène couverte jamais réalisée en Europe71.

Une tournée est également présentée dans différents stades72 et Zéniths de province au printemps 2009, ainsi qu’en Russie. Un an avant le début de la tournée, c’est un nouveau record en France : plus de 100 000 places sont vendues en une seule journée73. Au total, cette série de concerts rassemblera plus de 630 000 spectateurs74.

L’album live issu de cette tournée, No 5 on Tour, devient rapidement double disque de platine, et le DVD Stade de France est quant à lui certifié DVD de diamant en une semaine75.

Bleu noir (2010–2011)

Mylène Farmer chantant Bleu noir sur une nacelle au-dessus du public, lors du concert Timeless 2013 à Paris-Bercy.

Le , est diffusé en radio Oui mais… non, 1er extrait de l’album Bleu noir. Si le texte est toujours signé par la chanteuse, le single est produit et composé par RedOne, célèbre pour ses collaborations avec Lady Gaga. Dès sa sortie, Oui mais… non se classe directement no 176, tout comme les deux singles suivants, Bleu noir et Lonely Lisa.

Sorti le , l’album Bleu noir comporte 12 titres écrits et produits par Mylène Farmer, RedOne, Moby et Archive, marquant ainsi un changement important : en effet, c’est la première fois que la chanteuse ne collabore pas avec Laurent Boutonnat sur un de ses albums. Dès sa parution, le disque devient la plus grosse vente de téléchargements jamais enregistrée en France77 mais également le meilleur démarrage de l’année 2010 en supports physiques78. Il est certifié disque de diamant en seulement 3 mois79.

En juillet 2011, elle clôture le défilé de mode de Jean-Paul Gaultier, dans une robe noire de mariée, inspirée du film Black Swan80.

Une nouvelle compilation, 2001-2011 (dont l’aquarelle illustrant la pochette est signée Mylène Farmer elle-même), sort le , incluant deux inédits dont Du temps, composé par Laurent Boutonnat. En moins d’un mois, 2001-2011 devient le Best of le plus vendu de l’année81 et reçoit un double disque de platine82.

Le , Jean-Paul Gaultier lui remet un NRJ Music Award de diamant (un prix spécialement créé pour la chanteuse), afin de récompenser l’ensemble de sa carrière83. Dès lors, la chanteuse demandera à ne plus être nommée84, préférant laisser la place à la nouvelle génération85.

Monkey Me (2012–2014)

Mylène Farmer sur scène lors de la tournée Timeless 2013.

Le , paraît Monkey Me, un album signé Farmer / Boutonnat qui marque un retour aux sources. Avec près de 150 000 ventes en France en une seule semaine, l’opus connaît le meilleur démarrage de l’année 201286 et la chanteuse bat ses propres records puisque l’album est certifié disque de diamant en moins d’un mois87. Le 1er single, À l’ombre, se classe lui aussi no 1 des ventes88.

Une tournée, Timeless 2013, est programmée pour l’automne 2013, traversant la France (dont 10 dates à Bercy)89, la Belgique, la Suisse, la Russie et la Biélorussie90. Ce retour marque un nouveau record pour Mylène Farmer puisque, avec près de 200 000 billets vendus en une journée, la plupart des salles sont complètes, obligeant ainsi la production à rajouter, à deux reprises, plusieurs dates supplémentaires91,92. Entourée notamment de danseurs robots, la chanteuse présente un spectacle futuriste toujours impressionnant, dans lequel elle souhaite « humaniser la technologie »93.

Après avoir rassemblé près de 600 000 spectateurs, le concert Timeless 2013 est diffusé dans plus de 200 salles de cinéma le 27 mars 2014 pour une séance unique qui réunit plus de 100 000 spectateurs94. Un mois plus tard, le film est projeté au Canada, en Lettonie et en Russie dans plus de 130 cinémas. Le DVD du spectacle, no 1 des ventes durant 21 semaines95, est certifié triple DVD de diamant96.

Interstellaires (2015–2017)

L’album Interstellaires, sorti le , est annoncé par le titre Stolen Car, interprété en duo avec Sting et produit par The Avener97. Dès sa parution le 28 août, le single se classe no 1 des ventes98. Laurent Boutonnat ne figure pas aux crédits de ce nouveau disque99, les compositions étant cette fois signées Mylène Farmer et Martin Kierszenbaum. Salué par la critique100,101,102, cet album aux tonalités pop-rock, qualifié d’aérien et moderne, est présenté comme « un lumineux big bang » dans l’univers de la chanteuse103. Triple disque de platine en France104, Interstellaires bénéficie également d’une sortie internationale, se classant dans le Top 10 de 16 pays105, et permet à Mylène Farmer de faire une apparition télévisée remarquée aux États-Unis (dans l’émission de Jimmy Fallon), où le titre Stolen Car atteint la première place du Billboard Dance Club106.

Le second extrait, City of Love, bénéficie d’un clip inspiré de certaines œuvres d’Alfred Hitchcock107 et de Tim Burton108, réalisé par Pascal Laugier.

Le 15 mars 2017, Mylène Farmer change de maison de disques pour Sony, quittant ainsi Universal et Polydor après plus de trente ans de collaboration109.

Ghostland et Désobéissance (depuis 2018)

En mars 2018, la chanteuse fait son retour au cinéma à l’affiche du film Ghostland, réalisé par Pascal Laugier, aux côtés de Crystal Reed et Anastasia Phillips110. Acclamé par la critique et le public111,112, le film remporte trois prix au Festival international du film fantastique de Gérardmer113 et bénéficie d’une sortie internationale en étant distribué dans une quarantaine de pays114. Il est le film français le plus vu dans le monde au mois de juillet 2018115.

Peu avant, le , paraît par surprise le titre Rolling Stone, réalisé par Feder116, qui se classe directement à la première place des ventes. Celui-ci est suivi le 22 juin par N’oublie Pas, un duo avec la chanteuse LP composé et co-écrit par cette dernière, dont le clip tourné en Islande est réalisé par Laurent Boutonnat117 ; le titre devient son 18e single classé n°1 des ventes118. Ces singles annoncent un nouvel album : sorti le 119, Désobéissance est encensé par les critiques120,121,122, qui soulignent son côté audacieux123 et le qualifient de « meilleur album de la chanteuse depuis 15 ans »124. Certifié disque d’or en trois jours et disque de platine en une semaine, il enregistre alors le meilleur démarrage réalisé par un artiste depuis deux ans125.

La chanteuse fait également son retour sur scène en juin 2019 dans la plus grande salle d’Europe, à Paris La Défense Arena, pour une série de neuf concerts intransportables, réunissant plus de 235 000 spectateurs126. Défini par la critique comme « le plus grand show jamais monté en Europe »127, le spectacle bénéficie d’une diffusion au cinéma le 128 dans 18 pays, réunissant 155 000 spectateurs en une seule soirée (un record pour ce genre d’évènement)129. Le DVD Live 2019 est quant à lui certifié double diamant en trois semaines130.

Style musical

La chanteuse collabore dès ses débuts avec Laurent Boutonnat qui compose sa musique et réalise ses premiers clips. Les textes qu’écrit Mylène Farmer sont imprégnés de thèmes récurrents comme le sexe, la mort131, la religion ou l’amour, et contiennent souvent des références à des écrivains tels que Charles Baudelaire, Edgar Allan Poe, Luc Dietrich, Pierre Reverdy, Francesco Alberoni, Oscar Wilde, Virginia Woolf ou encore Primo Levi, mais également à des peintres, comme Egon Schiele. Sa musique a habituellement une tonalité pop, parfois accentuée de rythmes dance / electro ou rock.

Ses premiers clips sont de véritables courts-métrages (la version intégrale de Pourvu qu’elles soient douces dure près de 18 minutes). Réalisés par Boutonnat, Luc Besson (Que mon cœur lâche), Abel Ferrara (California), ou encore Ching Siu-tung (L’Âme-Stram-Gram), ces vidéos ont largement contribué au succès de la chanteuse. Il est cependant arrivé à deux reprises que les chaînes de télévision censurent un de ses clips au contenu jugé trop explicite : Beyond My Control et Je te rends ton amour. Ce dernier, privé de diffusion dans son intégralité, sortit par la suite dans les kiosques au profit de la lutte contre le SIDA.

En quelques années, Mylène Farmer s’est forgé un personnage auquel les fans vouent parfois un véritable culte pouvant tourner à l’obsession : en 1991, un fan tue d’un coup de fusil le réceptionniste de Polydor car celui-ci refusait de lui donner l’adresse de son idole. C’est à cette époque que la chanteuse prend de la distance vis-à-vis de son personnage public et se fait de plus en plus discrète dans les médias. Éloignée du monde du show-business, elle ne se déplace alors plus qu’aux remises de prix attribués par le public, et refuse (à de rares exceptions près)132 toute soirée mondaine. Par ailleurs, la chanteuse n’accorde que peu d’interviews, estimant que ce qu’elle a « à dire se trouve dans [s]es chansons »133, et décline systématiquement d’autres reconnaissances pourtant prestigieuses comme la Légion d’honneur, sa statue au musée Grévin, son nom dans le dictionnaire, etc.134.

Parrainages artistiques et participations

Parrainages artistiques

En 1994, Mylène Farmer produit et compose les musiques de l’album Shade : Underbelly de Headmess, un projet de Henry Biggs (son professeur d’anglais aux États-Unis)135 mêlant rythmes hip-hop et symphoniques136. L’album ne verra jamais le jour137 mais elle reprendra la musique d’un des titres, Madeleine, pour sa chanson Et si vieillir m’était conté sur l’album Innamoramento138.

En 2000, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat décident de produire la chanteuse Alizée en lui composant son premier album, Gourmandises. C’est sur ce disque que se trouve le titre Moi… Lolita, qui permet à la jeune Corse de devenir très populaire dans le monde entier. Après plusieurs succès (L’Alizé, Parler tout bas, Gourmandises, J’en ai marre !, J’ai pas vingt ans !, À contre-courant), ses mentors travaillent sur la conception de son premier spectacle en 2003, juste après la sortie de son second album Mes Courants Électriques…. En deux albums, Alizée a vendu plus de 6 millions de disques139. Elle poursuit désormais sa carrière sans ses anciens producteurs.

En 2001, elle produit le titre I’m not a boy de Christia Mantzke, une chanteuse découverte par Jeff Dahlgren, puis, en 2003, un groupe electro, Good Sex Valdes, qui édite trois singles : I Want Your Wife, You (pour lequel elle fait les chœurs) et Flesh for Fantasy.

En 2008, elle signe les paroles du générique du dessin animé Creepie, interprété par sa propre nièce, Lisa. Le titre atteindra la 6e place du Top Singles140.

En 2018, Mylène Farmer se lance à nouveau dans la production d’une jeune chanteuse, Julia141, découverte dans l’émission de télé-crochet The Voice Kids sur TF1. Son premier single, S.E.X.T.O, écrit par Mylène Farmer et composé par Laurent Boutonnat, sort le 12 septembre 2018142, suivi par les titres #MeSuisTrompée et Passe… comme tu sais.

Participations

En 1992, Mylène Farmer participe à l’album Urgence : 27 artistes pour la recherche contre le sida avec la chanson Dernier sourire, qu’elle réenregistre pour l’occasion. Ce titre apparaissait dans sa version originale en face B du single Sans logique en 1989.

En 2000, Maverick (la maison de production de Madonna) lui demande de participer à la bande originale du film Les Razmoket à Paris (sur laquelle figurent, entre autres, Cyndi Lauper et Sinéad O’Connor) : elle écrira alors pour l’occasion le titre L’histoire d’une fée, c’est….

En , elle interprète Devant soi, chanson du générique de fin du film Jacquou le Croquant, réalisé par Laurent Boutonnat.

Mylène Farmer a également enregistré deux autres duos, parus en novembre 2010 : le premier avec Ben Harper, Never tear us apart, sur un album en hommage au groupe INXS (elle est la seule artiste française à y participer) ; le second avec Line Renaud, C’est pas l’heure, signé Farmer / Boutonnat, inclus dans Rue Washington, l’album de cette dernière.

Perception et univers musical

Dans les médias

Dès ses débuts en 1984, les chansons et les clips de Mylène Farmer créent souvent la polémique. Ses premiers titres, qui se distinguent par leur ambiance musicale atypique et par des textes novateurs, sont généralement perçus positivement par la presse.

Mylène Farmer évoque dans ses chansons l’amour, la mort, le temps qui passe, au travers de textes souvent empreints de mélancolie. « Une part de moi habite la mélancolie, et une autre aime aussi le rire et la gaieté. Malheureusement, le monde prête plutôt à l’état mélancolique, où le bonheur émerge parfois. »143 Ses textes, souvent basés sur le symbolisme, font débat : si certains y voient un véritable talent d’écriture, d’autres les considèrent pseudo-intellectualistes144.

L’image de Mylène Farmer dans la presse a progressivement évolué. La durée de sa carrière et son succès ininterrompu semblent lui avoir conféré une certaine crédibilité, et son œuvre est jugée moins sévèrement ou simplement ignorée. Sa discrétion est respectée, et même saluée145. Certains journaux autrefois critiques sont parfois devenus laudateurs, comme Le Monde : tous ses spectacles depuis 2006 ont été très appréciés, alors que les précédents étaient parfois sévèrement critiqués146. Toutefois, d’autres médias, devant son refus systématique d’interviews, publient des articles très critiques sur la chanteuse à partir de 2005 (Télé Star147, Paris Match148, France-Soir149, Platine magazine…), et certains média la boycottent (Europe 2, M6…).

Le texte de la chanson Je t’aime mélancolie aborde ce thème et semble apporter une réponse indirecte de Mylène Farmer aux critiques : « J’ai comme une envie / De voir ma vie en l’air / Chaque fois que l’on me dit / C’est de la mauvaise herbe / Et moi je dis : / Qu’une sauvage née / Vaut bien d’être estimée / Après tout elle fait souvent la nique / Aux « trop bien » cultivées, et toc ! […] En somme c’est ça : / Pour plaire aux jaloux / Il faut être ignorée. »150

Dans la profession

Ne souhaitant pas se mêler au monde du show-business, Mylène Farmer refuse systématiquement de se déplacer aux remises de prix accordés par la profession, depuis sa Victoire de la musique reçue en 1988 : face à l’hypocrisie ambiante en coulisses, elle annulera sa prestation au dernier moment151 et déclarera peu après : « J’ai passé des heures en coulisses pour les répétitions de cette soirée. Tout le gratin du show-business était là et ces gens m’ont écœurée. Ils se détestent tous. J’étais triste d’avoir été récompensée et reconnue par ces gens-là. Ce sont les Victoires de l’hypocrisie ! »152

Récompensée en 2005 du prix de l’« Artiste féminine des 20 dernières années », la chanteuse, absente, se contentera d’un communiqué laconique adressé à la profession, dans lequel elle leur rappelle que son dernier single s’intitule Fuck Them All. Dès lors, fait unique153, elle demandera elle-même à ne plus être nommée154.

Pour autant, beaucoup d’artistes déclarent être des admirateurs de Mylène Farmer. Selon Charles Aznavour, « cette femme a tous les dons »155. Michel Polnareff déclare « l’aime[r] beaucoup, sur le plan professionnel et personnel (elle fait des spectacles remarquables, de la vraie production à niveau international) »156, tout comme Michel Sardou (« Elle me plaît et m’attendrit. Je sais combien elle s’investit dans ses spectacles, et chapeau pour son respect du public. Elle ne joue pas à l’économie. »)157 et Johnny Hallyday, qui salue son travail et le fait que « elle ne touche pas d’argent lorsqu’elle part en tournée, tellement ses spectacles lui coûtent cher »158. Line Renaud souligne « quelqu’un de rare, dans tous les sens du terme »159, Julien Clerc qualifie son travail de « toujours intéressant, avec un art savant de la mise en scène et une vraie direction artistique, des textes intéressants et de belles musiques »160, tandis que Juliette Gréco affirme : « elle est sans cesse en recherche. Elle a une place particulière, totalement originale par son silence, la perfection de son travail. On a l’impression d’être face à une enfant à la fois féroce et surdouée »161. Selon Lara Fabian, « elle a réussi ce que peu d’artistes ont réussi au fil des années : rester elle-même et innover à chaque fois »162. Pour Jean-Louis Murat : « Mylène et Laurent sont les deux personnes les plus estimables que j’ai rencontrées. Je les adore et les respecte infiniment. Ce sont les plus intelligents. D’une intelligence à la Warhol. »163

La jeune génération la cite souvent en référence, comme Nolwenn Leroy (« Elle a tout compris et a su garder une cohérence au fil des ans. Cultiver le paradoxe d’être une immense star tout en restant simple, sensible, à fleur de peau. »)164, Julien Doré (« un show hyper-rodé, un son qui déchire sa mère, une énorme machine en mouvement – ce qu’on voit d’habitude avec des artistes étrangers, pas avec des français »)165, Christine and the Queens (« La seule pop star femme de France »)166 ou encore Shy’m (« Comme Madonna, elle a réussi à durer, à traverser les époques. Elles ont fait des choses marquantes, ont osé, sans rester dans le moule. »)167. La chanteuse est également une des rares artistes à être citée en référence par plusieurs rappeurs, comme Damso (« quelqu’un qui aboutit musicalement et artistiquement parlant »168, « un timbre et un univers hallucinants de perfection »169), Disiz La Peste (« J’admire la manière dont elle a créé son image et bâti sa carrière. Elle a toujours été à part, dans son coin. »)170, Maître Gims et Orelsan, qui rêvent de travailler avec elle171,172, mais aussi le groupe Stupeflip qui lui a dédié le titre Lettre à Mylène173.

Si elle reste peu connue à l’étranger, plusieurs personnalités reconnaissent suivre sa carrière, à l’instar de Madonna (qui a même tenu à aller voir Giorgino à sa sortie)174, Elton John (« La première fois que je l’ai entendue, j’étais bouleversé. Je lui porte une grande admiration. J’aime sa voix, ses mots, sa façon de bouger. She’s so French! »)175, le groupe Muse (« Nous avons été la voir en concert et en sommes ressortis totalement sous le choc tellement le spectacle était beau. Cette femme a un charisme énorme et l’ambition de proposer des choses énormes. C’est vraiment une artiste que nous aimons beaucoup. »)176, l’écrivain Salman Rushdie (« Ses textes, entre mélancolie et sensualité, souffrance et abandon, m’émeuvent. Sa voix, moitié de ce monde, moitié d’ailleurs est étonnante ; c’est la voix d’un ange déchu. »)177, Enrique Iglesias (« J’aime beaucoup sa voix et la façon dont elle conçoit ses spectacles. Elle est incroyable et tellement créative. »), George Clooney178, Luz Casal, Kylie Minogue179 ou encore Seal (« Elle est l’essence pure de l’Artiste »)180.

Icône ou stratégie du silence

La discrétion médiatique de Mylène Farmer a parfois été qualifiée par les médias de stratégie marketing, afin de mieux se faire désirer181. L’artiste n’accorde effectivement que très peu d’interviews et apparaît rarement à la télévision, expliquant cette faible présence médiatique par sa « nature profonde »182 : se sentant « plus à l’aise sur scène qu’à la télévision »183, elle reconnaît être de nature très discrète et détester parler d’elle-même184.

Depuis ses débuts, elle développe sa créativité au-delà de la production musicale et de son métier de chanteuse, s’exprimant à travers des domaines comme le cinéma (clips scénarisés, filmés en 35 mm), la scénographie, l’écriture (avec un conte dont elle est l’auteur)185, la peinture et le dessin186, et de manière plus classique pour les chanteurs de la musique pop : la chorégraphie, l’habillement, le design

L’écrivain Amélie Nothomb confie : « Pour avoir côtoyé Mylène, je pense qu’elle cultive l’inaccessibilité qui la caractérise. Mais je crois aussi qu’une part lui échappe. J’ai pu m’apercevoir que, lorsqu’elle est cordiale, et elle peut assurément l’être, on sent quand même, quelque part, une muraille de glace. Il semblerait qu’elle n’y puisse rien. Attention, loin de moi l’idée de présenter Mylène Farmer comme une victime. Mais cette muraille de glace, sans doute, la rend prisonnière de quelque chose187. »

En 2001, elle confie quant à sa discrétion médiatique : « Je n’ai pas fait ce métier pour être connue mais pour être reconnue. »188

En janvier 2015, après les attentats meurtriers de Paris, elle sort de son « silence » en publiant un dessin via les comptes officiels de son label Polydor189. Elle utilise à nouveau le personnage de Lonely Lisa pour afficher « Je suis Charlie ».

La chanteuse a fréquemment été présentée comme une « icône gay » au cours de sa carrière190.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Myl%C3%A8ne_Farmer