(+33) 07.56.93.13.33

ARTHUR SIMMS

ARTHUR SIMMS
Artist Name
Arthur Simms
Né(e) le
23 avril 1953
Genres
Pop, Soul
Décédé le
20 Mars 1987

ARTHUR SIMMS  : La biographie

Arthur Simms, né en 1953 à Baltimore, Maryland, et mort en 1987, est un chanteur et acteur américain.

Doté d’une voix exceptionnelle et très puissante notamment dans les aigus, il a connu son plus grand succès avec la chanson It’s Only Mystery (1985), sur la BO du film Subway, de Luc Besson (1985). Il joue également dans ce film en interprétant le chanteur de cette chanson ainsi que de l’autre chanson du film, Guns And People. Ensuite, il mettra ses talents de chanteur et d’ingénieur du son au service d’autres artistes au rang desquels on compte Tony Curtis, Nana Mouskouri et Éric Serra.

Il forme avec son frère John un duo de choristes qui a accompagné Michel Jonasz. À sa mort, Michel Jonasz lui dédiera une chanson, Arthur, présente sur l’album Où est la source ? (1992), qu’il joue depuis fréquemment sur scène avec beaucoup d’émotion, et dont l’un des extraits est : On en a passé des nuits blanches à parler, chaque seconde avait le goût de l’éternité, où va l’homme où est l’amour, qu’est-ce que c’est d’aimer ? Maintenant tu as la réponse…

Biographie

Jeunesse

Né à Baltimore, en 1953, dans le Maryland, Arthur est issu d’une famille de 14 enfants (neuf garçons et cinq filles). Isaac Oliver Simms, son père était un chanteur local très populaire à la fin des années trente et quarante ; son groupe de gospel s’appelait The Spirituals Chords.

Arthur était un chanteur-né. Promis à une grande carrière de pianiste classique, il donne à 14 ans, sa première leçon de guitare à son frère John. Adolescent, sa voix lui permet déjà d’être soliste au sein d’une chorale de Gospel dans une église catholique. Bien qu’encore très jeunes, les deux frères jouent en compagnie d’un de leurs neveux, John à la guitare, Arthur au Piano et Larry au chant. Plus tard, les The Softones sont formés avec Arthur, Vance, Larry and Marvin Brown. John intégrera le groupe peu de temps après.

Durant six ans, Arthur fait le Peabody Conservatory of Music de Baltimore (États-Unis) et détient une bourse d’étude dont l’attribution est basée sur les aptitudes. En 1970, un an avant d’être diplômé Valedictorian du Baltimore City College High School, il reçoit la médaille Renselaer, attribuée pour ses études en science et mathématique.

Arthur était un élève brillant. La même année, il est récompensé : l’Abex Achievement scholarship, pour étudier les langues modernes à Oberlin College. Il obtient le Thomas J Watson Fellowship, une bourse d’étude pour faire son doctorat en littérature franco-africaine après avoir eu sa licence en 1977, ce qui le pousse à venir s’installer en France pour poursuivre ses études. En parallèle, il travaille à Paris, dans de nombreuses sessions d’enregistrement en studio, pour des têtes d’affiche françaises.

Carrière

En 1979, Arthur invite son frère Johnny (qui était en Allemagne) à le rejoindre à Paris. À nouveau réunis, ils recommencent à jouer ensemble et se produisent tous les soirs dans le quartier des Halles, et régulièrement dans la boîte tenue par le légendaire bluesman, Memphis Slim, le Memphis Melodie.

Au cours de l’année, leur père tombe gravement malade ; ils repartent aux États-Unis. Alec Constandinos reprend contact avec eux et leur propose d’enregistrer un album dans les studios DawnBreaker situé au sud de la Californie. Isaac Oliver Simms meurt avant la fin de l’enregistrement. L’album, John and Arthur Simms est chaleureusement accueilli par le magazine Billboard, comme la découverte à suivre, et le disque est classé no 36 au top 100.

Arthur décide de retourner à Paris, rejoint quelque temps plus tard par John. Ils retrouvent le Memphis Mélodie et, cette fois, sont très vite repérés pour leur talent. Ils entament alors une carrière de choristes pour un grand nombre d’artistes français.

Collaboration

Au cours de leur carrière, ils auront travaillé l’un ou l’autre avec Dalida, Gabriel Yared, Cerrone, Michel Jonasz, Serge Gainsbourg, Éric Serra, Jacques Dutronc, Mireille Mathieu, Chagrin d’amour, Catherine Lara, Françoise Hardy, Nana Mouskouri, Yves Simon, Corine Marienneau, Louis Bertignac, Saint-Preux.

Ils participent également aux films Le Grand Carnaval d’Alexandre Arcady, Urgence de Gilles Béhat ou encore dans Lune de miel aux côtés de Nathalie Baye, Paul Ives, Robert Charlebois, Boris Bergman, sans oublier l’interprétation d’Arthur dans Subway, film de Luc Besson, pour les titres It’s Only Mystery et Guns Don’t Kill People.

Arthur Simms meurt du sida en 1987 à 34 ans ; son frère John continue sa carrière.

Filmographie